Véronique Beaudin

Visionner la prochaine vidéo

« Mon premier souvenir d’enfance est un souvenir d’agression sexuelle. » Véronique joue avec ses amies dans la cour et son oncle, qui la garde, demande aux autres de partir, sous prétexte que Véronique doit faire une sieste. Mais elle sait très bien ce qui s’en vient. Elle s’enfuit dans la maison, jusqu’à ce qu’elle se trouve prise au piège. Véronique est agressée par son oncle et son grand-père à plusieurs reprises jusqu’à l’âge de 10 ans. « Après, j’ai juste tout oublié. » Son adolescence est marquée par les partys, la drogue et les trips avec ses amis.

Une fois adulte, Véronique n’arrive plus à supporter le silence qui pèse sur ses épaules et décide de se confier à une tante, puis de dénoncer ses agresseurs. Elle est replongée dans le passé et la dépression fait son chemin jusqu’à ce qu’un soir, elle dessine son propre suicide. Prise de panique, elle se met à nu devant Dieu et le supplie de lui envoyer quelqu’un pour l’aider. C’est lors d’une vente de manteaux de cuir que Véronique rencontre des personnes qui lui parlent de Jésus et qu’elle se rend compte que Dieu est en train de répondre à sa prière.

0